Biographie

Romain Simon, peintre autodidacte bruxellois aux oeuvres contemplatives et ludiques. Il traduit ce qu’il voit, dévoilant l’intimité de son univers, avec franchise, d’une peinture généreuse et déterminée. On retrouve dans ses inspirations l’influence classique des peintres flamands, les parades oniriques de James Ensor, jusqu’aux natures spontanées de David Hockney. Sa peinture l’emmène à voyager en France, en Hollande, à Ibiza ou encore à San Franscisco, jusqu’à « l’École de Meerle ». Il vit actuellement de sa peinture à Bruxelles, mais, également, prête sa plume d’illustrateur pour des projets tels que la Fête des Lumières de Lyon (2017), la Fête de Saint-Nicolas à Nancy (2014), le Jeu de l’Entre Deux Mondes (en cours).
Ses illustrations envoûtantes mélangent de manière novatrice le style du Street Art et l’art traditionnel.
Un monde bien à lui, ou chaque dessin en cache un autre, une profondeur aux multiples facettes à explorer sans retenue…

Curriculum Vitæ

1981

Naissance le 08 juillet à Bruxelles au sein d’un couple qui lui donne goût à l’art.

1987

Romain entame une scolarité joyeuse et s’initie aux techniques artistiques puis arpente les bancs de l’Académie des Beaux Arts.

1998

Romain anime des ateliers créatifs au Musée d’Art et d’Histoire et apprend diverses techniques de la décoration murale en œuvrant au côté d’un professionnel.

1999

Romain se lance dans un périple à la découverte de nouveaux horizons. Une première étape le conduit en Bretagne où il s’installe quelques mois chez le sculpteur Jean-Marc Archambault. Il y partage une vie d’artiste au quotidien, puis il poursuit sa route en France et s’envole pour la Californie où il réalise des motifs sur textile.

2000

Retour à Bruxelles. Romain monte « Le Loft », un atelier en résidence composé d’une mosaïque de talents : artistes numériques, musiciens, costumières,… Une joyeuse bande de complices décident de créer des œuvres tous azimuts dans une sorte « d’autarcie libératrice ».

2001

« Le Loft » organise ses premières expositions collectives. Des expositions « pop up », des défilés, des spectacles et des happenings sauvages fleurissent dans l’univers de l’underground bruxellois.

2002

« Le Loft » tourne plein pot, Romain multiplie les coups de pinceau et les interventions. Entre plusieurs projets, il réalise de grandes fresques pour le Cirque Pauwels.

2003

« Le Loft » prend de nouvelles couleurs. Plusieurs événements officiels sont programmés dans des lieux d’art grand public (Espace Citoyen, Halles de Schaerbeek, Riches Claires,…) et chez des particuliers.

2004

Romain s’essaye à de nouvelles disciplines. Il réalise des masques et costumes pour le spectacle « Forbidden Band Project » au KVS de Bruxelles (Théâtre National Flamand). Il se met au vert et part peindre des fresques dans le Sud de la France pour la galerie « Le Domaine du Canelet ».

2005

Toujours avec ses acolytes du « Loft », Romain réalise des décors et des accessoires scéniques pour le spectacle des « Pranavores » qui connaît un beau succès à La Chocolaterie.

2006

Les « Pranavores » sont sélectionnés pour animer la Zinneke Parade. Romain fait la connaissance des membres de l’association « Istudio », qui œuvre à la multiplication d’évènements socio-culturels dans les quartiers urbains. Cette année est marquée par un tournant ; à 25 ans, Romain perd un de ses mentors, le mathématicien Gaspard Bettens… C’en est fini de se dépenser sans compter. Place au travail de fond et à une peinture plus « intériorisée ».

2007

Réalisation de l’exposition « Illusion avec le collectif « IS studio » (au Plan B). Rencontre avec la peintre Carole Dekeijser ». De nouvelles sources d’inspiration s’ouvrent à Romain.

2008

Romain s’implique dans la direction artistique de la Zinneke Parade pour le projet « Anadipsie » avec le collectif IS studio. Toujours avec le même collectif il réalise une installation pour l’exposition « Illusion ». Il découvre le cinéma d’  avec sa compagne Nathalie Briot et réalise un premier court métrage : « Contre Temps».

2009

Aux côtés de Nathalie, Romain participe à l’exposition « Bi » avec « Le Collectif 3D ». Il réalise également des fresques pour la station de métro bruxelloise « Étangs noirs », en association avec des maisons de quartier locales.

2010

Romain parcourt le sud de la Belgique et participe à plusieurs expositions (Parcours d’artistes de Celles, de Mesnil l’Église). Il se déploie aussi côté flamand : son amie Michelle Bush lui présente le peintre Lionel van den Boogaerde. C’est le début d’une de ces amitiés qui comptent ! Romain et Lionel installent un atelier commun à Hoogstraten dans la campagne d’Anvers pour y peindre l’esprit libre et la fleur au pinceau.

2011

Romain compose les illustrations d’un jeu réalisé par sa « maman », France Aline Dupont : « Le Jeu de l’Entre-Deux-Mondes ». Il est invité à présenter ses toiles à l’exposition « Las Belgas » au centre d’art « Can Tixedo » à Ibiza.

2012

Romain participe à l’organisation du parcours d’artistes mis sur pied dans le cadre de la première édition du festival « Woodstockje » à Hoogstraten. Il y expose des toiles inédites qui annoncent un élan dans sa jeune et prometteuse carrière.

2013

Réalise une oeuvre pour l’exposition “La Bataille des Éperons d’or”,  qui parcoure encore les Flandres, organisée par l’École de Meerle.

Et tisse, avec sa compagne, la trame de l’association “Les Cadavres Exquis”

2014

Romain est invité dans les ateliers collectifs du Byrrh, ce qui l’amène à organiser une double exposition dans l’espace “La Galerie”, à la Place du Jeu de Balle, Bruxelles.

Inaugure les vitrines des Cadavres Exquis dont il réalise le logo et participe à la création du mobilier.

Réalise les dessins pour le spectacle de JCO Organisation à l’occasion de la Fête de Saint Nicolas à Nancy.

Invite à une exposition improbable de trois jours, aux Thermes de Dinant, en Belgique.

2015

Se déplace régulièrement avec son atelier, dans le cadre rustique qu’offre la Métairie Neuve de Questembert, en Bretagne.

Illustre plusieurs histoires dont le projet “Sans Dessus Dessous” présenté par JCO Organisation pour la Fête des Lumières de Lyon, projeté en 2016,

ainsi que l’illustration d’un livre pour l’édition “Le Moucheron”.

2016

Ouvre la Pop-up galerie Simon Romain, dans le quartier du Sablon, Bruxelles. Participe  également à l’exposition collective à la Ten Gallery à Knokke. Ils clôtureront en beauté cette année en compagnie de Lionel Van den Boogaerde, avec l’exposition « You See What You See » à la galerie Espace Blanche, à deux pas de la grand Place de Bruxelles.

Diffusion du spectacle réalisé pour la fête des lumières de Lyon, ainsi que réalisation de dessins pour les projection de la fête de Noël à Niort

CONTACT US


Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores eos qui ratione voluptatem sequi nesciunt.




Address:

1232 Westley Ave Street
907 WP Theme, Webcreations907
99201-1 887-33

Phone:

1+(999)-323-0202
1+(777)-444-6565 FAX

Hours:

Mon-Fri 5am - 11pm
Sat-Sun 3am - 8am

© Simon Romain ~ 2017 Pour toute utilisation des oeuvres veuillez contacter l'auteur.